Eskif

Port de Maio

Cap-Vert, Maio

Aux pontons

Personne n'a indiqué être à Maio pour le moment.

Rejoignez le port

Avis du port de Maio

Informations

Portrait de Vincent Weil

Vincent Weil · 1 année
@v.weil_5249 · Maio

Suivre

VOYAGE EN VOILIER #9 - MAIO & SANTIAGO (COINCÉS SUR LE VOILIER ,CARNAVAL, CLIFF JUMPING, ROAD TRIP)

✅FOIRE AUX QUESTIONS : http://bit.ly/2OPJ8JJ

✅ABONNE-TOI : https://bit.ly/2rg9L0I (MERCI !)

✅INSTAGRAM : https://bit.ly/2FD3DVy

✅NOTRE BLOG DE VOYAGE : https://bit.ly/2ritjCk

Arrivé dans la baie de Porto do Maio on s’empresse de sauter à la flotte pour profiter de cette eau magnifique. En remontant à bord, on s’aperçoit alors que le bateau est rempli d’sable dû à notre séjour prolongé sur l’île de Boa Vista. Un bon nettoyage ne lui fera pas de mal ! Pendant qu’on nettoie, Vins repère au loin un embarcadère ou on aperçoit des locaux sauter à l’eau. Mmmh, la tentation et trop forte et en quelques instant nous voilà sur le spot ! Quelques jours après notre arrivée c’est carnaval ! La rue principale du village se transforme alors en piste de danse et les chorégraphie s’enchaine ! On a le droit en premier au carnaval des enfants de l’île. Puis quelques jours plus tard, le carnaval des grands.

Notre séjour sur Maio nous permettra aussi de faire la connaissance de nombreux expat. Alex un architecte Italien vivant sur l’île depuis 10 ans nous initiera au lancer de couteau. Hans Peter quant à lui nous prêtera son pick up pour explorer l’île à notre rythme.

Les jours suivants il nous sera IMPOSSIBLE de débarquer à terre à cause des vagues surpuissante s’abattant sur la plage. On reste 2 jours enfermés sur le bateau et au 3ème un pêcheur remplie de compassion du nom de Pedro vient nous voir et nous propose une solution. Sa tombe bien, nos réserves d’eau douces sont bientôt à sec et on a besoin de faire quelques courses. Il nous prend alors dans sa grande barque en bois et nous dépose sur un radeau de fortune. Une fois sur cette embarcation branlante un autre pêcheur nous tire en direction du ponton ou une échelle rouillée nous permet de rejoindre la terre ferme ! Facile & efficace  On bidonne un maximum d’eau potable afin de remplir les 600 litres de réserve du voilier. Après ce magnifique séjour sur l’île de Maïo on s’met en route le cœur remplie de chaleureuse rencontre et de beau moment partagé. On embarque Mathias, un ami de Hans Peter et c’est parti pour une nav sympathique de 26 milles accomplie en un peu moins de 6h.

Le 13 février au lance l’ancre dans le port de Praia, la capitale du Cap Vert. On débarque notre nouvel ami Mathias à terre et il nous donne alors rendez-vous le lendemain pour un road trip à travers l’île de Santiago. 8h du mat, la voiture arrive, c’est parti ! Le lendemain, le soleil nous tape un peu trop sur la tête et on s’lance dans la réalisation de notre foire aux questions sur la vie en mer. Hésitez pas à la découvrir en cliquant en haut à droite de l’écran ou dans la description de la vidéo.

Quelques jours plus tard, on part direction le Nord de l’île. On longe la côte et lançons notre ancre devant la magnifique plage de Tarrafal. Le décor en face de nous est vraiment digne d’une carte postale et comme à notre habitude, on part explorer les alentours. De retour sur la plage, on tombe sur un rassemblement de locaux autour des valeureux pêcheurs venu ravitailler les habitants de Tarrafal. Les femmes sont là pour inspecter la qualité de la pouaskaille !

Le jour de l’anniversaire à Vins, on part pour une belle rando sur les hauteurs de Santiago. Cyril, notre voisin de mouillage nous accompagne et nous guide à travers le « lagoa trail ». Après 30mn d’Aluguer on arrive au départ du trek et c’est parti !

Peu de jours avant notre départ, Nathalia et moi décidons de nettoyer la coque du bateau. On saute à l’eau et découvrons le voilier remplie d’algue. Au nettoie tout ça et en même temps, de drôle de bestiole sous-marine nous tourne autour. D’ailleurs, si vous savez ce que c’est, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

Le 25 février, on lève l’ancre et repartons pour la marina de Mindelo situé sur l’île de Sao Vicente. Une navigation assez corsée de 130 milles (240km) nous attend. 240 km à remonter contre le vent avec un vent de face quasi constant de 30 nœuds et avec des pointes allant jusqu’à 50 nœuds soit plus de 92km/h. On prend 2 riz sur la grande voile afin de réduire un maximum la voilure du bateau. Notre maison flottante sera de travers pendant plus de 24h avec un angle de 30 à 40° et des trompes d’eaux s’abattant sur le pont. Nathalia aura même la chance de se prendre une énorme vague en pleine face alors que je sortais juste la tête du cockpit ! Vous l’aurez compris, une fois de retour à Mindelo on s’est pris une journée de repos bien mérité à se la couler douce. Une fois remis de nos émotion l’objectif est clair ! On met tout en œuvre pour nous préparer à traverser pour la première fois l’atlantique. Au programme : mécanique, changement de pompe, contrôle des cordages, de l’annexe, réparation diverse et course d’envergure. Ensuite il sera temps pour nous de passer « in the other side » mais tout ça c’est une autre histoire.

Commentaires